vendredi 8 avril 2016

Bastien vous parle d'Alternatiba

ALTERNATIBA, c’est quoi ?
En 2015, j’ai découvert une chose extraordinaire : Alternatiba.
C’est un mouvement qui a débuté en 2013 à Bayonne, avec en ligne de mire la COP21 de Paris 2015. Son nom signifie à la fois alternative (en basque) et vient d’alternatives à Bayonne : AlternatiBa. Ce mouvement a pour objectif de faire connaître au public les solutions alternatives qui existent, mais aussi d’interpeller les politiques sur le changement climatique et les problématiques liées à l’industrialisation de nos sociétés.
Alternatiba, c’est un rassemblement qui prend  la forme d’un village qui s’installe au plus près des habitants, pour une journée ou un week-end. Y sont présentes des personnes qui ont un regard critique sur la société de consommation dans laquelle nous vivons, et qui cherchent des alternatives On y croise des agriculteurs, des associations, des économistes, des curieux ou des riverains… Cette multiplicité des individualités permet des rencontres étonnantes et instructives.
En effet, lorsque l’on se rend à un Alternatiba, on apprend beaucoup de choses sur le monde qui nous entoure et sur ce qui est réalisable, même à court terme, pour limiter notre empreinte environnementale. C’est aussi l’occasion de se rendre compte des idées préconçues que l’on peut avoir sur certains sujets.
Des débats sont organisés, et on peut trouver à chaque stand matière à échanger.

Qu’est-ce qu’on y trouve ?
Alternatiba, c’est aussi génial pour les enfants : sur fond d’éducation au développement durable, de nombreux stands proposent des activités ludiques pour les plus jeunes. Par exemple, j’ai pu voir des jeux de l’oie sur le thème de la gestion des déchets, ou encore la fabrication d’objets de récupération : bougeoirs en cannettes et objets décoratifs en pneus !
Ces villages des alternatives sont divisés en quartiers à thème : climat, transport, économie, agriculture, recyclage, culture, éducation, où l’on va trouver des stands. 
Ainsi, dans le quartier Transports  cohabitent des stands de réparation de vélo, de jeux permettant de calculer son empreinte carbone ou de promotion du covoiturage.
Après avoir participé en tant que bénévole à l’Alternatiba de Saint-Quentin-en-Yvelines,  je me suis rendu, cette fois en simple curieux, à celui de Montreuil.
Pour vous donner une idée de ce qu’on peut voir et faire à ces villages des alternatives :
A Alternatiba SQY, j’ai pu faire une séance de Shiatsu do-in, qui permet d’apprendre à se faire des massages ! J’ai aussi vu comment se faisaient les « bombes écolos » qui sont des boules de glaise remplies de graines et qui permettent de faire fleurir n’importe quel terrain vague… J'ai été aux concerts organisés toute la soirée, avec notamment HK et Les Saltimbanks.
A Montreuil, j’ai discuté avec des apiculteurs, j’ai échangé avec une association luttant contre la stérilisation des semences. J’ai aussi entendu parler d’un système produisant de l’électricité grâce à des vélos reliés. J'ai discuté de permaculture et de jardins communautaires.
Toutes ces activités ont en commun la volonté qu’ont eue ces personnes de changer leurs habitudes dans le but de consommer de façon plus responsable.

Et quel est le rapport avec l’ETAL ?
Il est direct, bien évidemment !
Le but d'une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne, c’est le désir de manger bien, sain et local. C’est de connaître la provenance de ses produits en travaillant avec un producteur qui respecte ses terres et son terroir, et qui est lui-même respecté car on lui donne les moyens de vivre correctement de son travail.
Ainsi, c’est une alternative à la malbouffe, à la consommation à outrance, aux supermarchés qui volent les producteurs et participent au gâchis de nourriture. En se nourrissant  de produits de saison, on ne participe pas à l’importation ou encore aux cultures sous serres particulièrement énergivores.

ALTERNATIBA réunit toutes les manières de consommer autrement, de façon plus responsable, et les AMAP en font partie intégrante. 

Pour plus d’infos sur le mouvement ALTERNATIBA : https://alternatiba.eu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire